Comment éviter la fugue de son animal de compagnie ?

Comment éviter la fugue de son animal de compagnie ?

10 mars 2021

La fugue est le problème principal de tous les animaux, même ceux dont l'éducation a été bien maîtrisée. Elle s'explique par de nombreux facteurs, que nous vous expliquons, et peut se corriger avec plusieurs méthodes plus ou moins efficaces. Un chien fugueur ou un chat qui ne rentre pas est source d’inquiétudes pour un maître. Passées les angoisses des premières fugues de votre animal de compagnie, les soirées à arpenter le quartier à sa recherche, il est primordial de comprendre la cause d’un tel comportement chez le chien ou le chat. En effet, les fugues d’un chat ou d’un chien peuvent être dues à une mauvaise habitude de l’animal de compagnie mais également un comportement inadapté du maître, même s’il est de prime abord anodin. Une telle situation engendre de l’anxiété mais peut également avoir de graves conséquences. Lire la suite de l'article en dessous de l'image :

Quels sont les risques liés aux fugues des animaux de compagnie ?

La fugue des animaux de compagnie est une affaire sérieuse qu’il convient de ne pas prendre à la légère. Il est important d’éduquer son chien ou son chat à ne pas fuguer, car si le chien et le chat fugueurs risquent gros, leur propriétaire porte également la responsabilité de leurs actes.

Même si le chien porte une puce d’identification, le propriétaire n’est pas à l’abri de se le faire voler. En effet, lorsqu’ils trouvent un chien perdu, la plupart des gens vont chez le vétérinaire pour tenter de retrouver son maître. Mais certaines personnes mal intentionnées et/ou malhonnêtes peuvent décider de garder le chien ou d’en faire le commerce, surtout si c’est une race de chien appréciée et recherchée.

Le Code Rural prévoit également des amendes pour les propriétaires de chats et de chiens qui laissent divaguer leurs animaux.

Lors de ses divagations, l’animal de compagnie peut être gravement blessé voire tué. Il peut être renversé par une voiture ou être tué intentionnellement par une personne malveillante. S’il a été accidenté, ses blessures entraîneront de fait des frais de vétérinaires qui peuvent être conséquents.

Si le chien ou le chat est responsable d’un accident, agresse ou blesse quelqu’un même de façon non intentionnelle, le propriétaire est pleinement responsable et devra répondre des actes de son animal.

De la même façon, si le chien ou le chat est responsable d’un accident causant le décès d’une ou de plusieurs personnes, le propriétaire de l’animal devra en répondre pénalement.

Les fugues répétées d’un chien ou chat sont sans conteste décourageantes pour le maître. Pourtant, au vu des risques encourus par l’animal et le propriétaire, il paraît plus que raisonnable de remédier à ces comportements le plus rapidement possible.

Quelles sont les causes des fugues du chien ou du chat ?

Avant de chercher à éradiquer les comportements gênants et potentiellement dangereux des animaux de compagnie, il peut paraître important d’en étudier les causes. Car en réalité, les raisons des fugues peuvent être multiples. Il se peut qu’en examinant les motifs de ces fugues, la solution en découle naturellement.

La faim : facteur de fugue chez l’animal de compagnie

La faim peut être un facteur de fugue à ne pas négliger. En effet, si le poids d’un chien ou d’un chat est jugé problématique par le vétérinaire, le maître est amené à adapter ou à réduire son alimentation. C’est incontestablement une très bonne chose pour sa santé.

Cependant, sauf avis contraire du vétérinaire ou urgence, ce réajustement de nourriture doit se faire de façon tout à fait indolore pour l’animal de compagnie. Autrement dit, si le chien a des tendances à l’obésité, comme le Labrador, son maître doit lui donner une alimentation adaptée. Si le chat est un glouton, il faudra veiller à réduire ses portions petit à petit afin qu’il n’en souffre pas. Dans le cas contraire, chien comme chat pourront être tentés de fuguer pour glaner un ou deux os dans le voisinage ou chasser le mulot.

Le rapport entre les fugues et l’instinct de prédation

Même domestiqués, la plupart de nos animaux de compagnie obéissent à leurs instincts. Le chien et le chat sont tous deux dotés d’un instinct de prédation plus ou moins développé et qui, par conséquent, peut être à l’origine de fugues. C’est très vrai pour les chiens de chasse par exemple qui peuvent être excités à la vue d’un chat qui court. C’est en partie pour cette raison qu’il n’est pas indiqué d’encourager l’instinct de prédation de votre animal de compagnie même lorsqu’il est petit.

Le manque de sorties à l’origine des fugues

Les chats et les chiens ont besoin de dépenses énergétiques importantes. Un chat d’appartement pourra tout à fait se satisfaire d’une sortie sur une fenêtre ouverte ou sur un balcon. En revanche, un chat de maison ou un chien ne sauront s’en contenter.

Pour le chien, il est d’ailleurs important de bien différencier les sorties pour qu’il fasse ses besoins, des promenades plus propices à la dépense d’énergie, aux stimulations olfactives et aux jeux. La plupart des chiens, les chiens de compagnie et d’agréments mis à part, ont un besoin de dépenses physiques, de stimulations mentales et olfactives. Il en va de leur santé physique mais aussi mentale.

De même, la plupart des chats de maison ont un besoin viscéral de sortir, de découvrir leur territoire et de chasser.

L’ennui et la solitude font la paire avec les fugues

L’extérieur regorge de bruits excitants, d’odeurs alléchantes, d’enfants qui jouent, bref de sollicitations plus intéressantes les unes que les autres. Nul doute qu’un chat curieux ou qu’un chien qui s’ennuie sur son coussin peut être tenté de se carapater dès que la porte s’ouvre.

Pour contrer cette mauvaise habitude, le maître pourra instaurer une routine de jeux avec son chat ou une longue balade quotidienne avec son chien en rentrant. Par ailleurs, certains races de chiens sont particulièrement demandeuses d’exercices physiques et de promenades. Il y a fort à parier que le chien de chasse cherche à s’enfuir s’il n’est pas suffisamment sollicité.

La relation entre les périodes de chaleur et les fugues

Les époques de chaleur peuvent être critiques pour les chiens ou les chats fugueurs. Certains chiens fuguent exclusivement pour rejoindre les chiennes en chaleur qu’ils sentent dans le voisinage. Il en va de même pour les chats qui peuvent être mêlés à des bagarres très violentes avec d’autres chats. De même, les femelles en chaleur se risquent à fuguer lorsqu’elles sentent des mâles à proximité. La castration des animaux, mâles et femelles, remédie presque systématiquement à ces fugues.

La peur : un sentiment instinctif qui mène à la fugue

Un coup de tonnerre ? Les déflagrations lumineuses d’un feu d’artifice ? Il n’en faut pas moins à un chien et à un chat pour être terrorisés ! Et la peur peut les faire divaguer suffisamment longtemps pour qu'ils ne retrouvent pas le chemin de la maison. Une solution simple consiste à ne surtout pas ouvrir ni porte ni fenêtre et à se montrer rassurant avec le chien. Quant au chat, la frayeur peut le rendre très agressif malgré lui, mieux vaut le laisser se trouver une cachette dans la maison jusqu’à ce que le bruit cesse.

Quelles sont les différentes solutions anti-fugues pour chiens et chats ?

Quelquefois, l’identification des causes de fugues ne suffit malheureusement pas à les résoudre. Il est possible alors d’avoir recours à des solutions qui aideront à contenir les envies de fugues des chats et des chiens.

Chat ou chien fugueur : quelle efficacité du grillage ?

Le grillage pour clôturer son terrain peut être efficace pour un chien. Bien sûr, la hauteur du grillage sera choisie en fonction de la taille du chien. Si un grillage de 1 mètre de hauteur saura retenir un petit chien comme un Chihuahua ou un Bichon Maltais, il ne pourra pas empêcher un boxer ou un doberman de prendre la poudre d’escampette.

Fort heureusement les hauteurs de grillage vont généralement de 1 à 3 mètres. Cela peut aisément dissuader les chiots ou certains chiens de partir faire un tour. Cela dit, d’autres chiens épris de liberté, n’hésiteront pas à creuser sous le grillage pour prendre le large sans leur maître.

Quant aux chats, l’installation d’un grillage autour de la propriété ne représente aucunement un obstacle. Ils sont tout à fait à même d’escalader le grillage pour trouver la liberté et ce, quelle que soit sa hauteur. Il existe des filets de 2 mètres avec un retour en haut empêchant le chat de passer par-dessus le filet. Il se monte facilement mais le jardin donne l’impression d’être enfermé dans une cage pour chat.

Comment fonctionne une clôture anti-fugue ?

La clôture anti-fugue pour chien fonctionne sur le même principe que la clôture anti-fugue pour chat. Cette clôture immatérielle serait capable de dissuader n’importe quel animal de compagnie d’aller voir ce qui se passe à l’extérieur du jardin. Ce système évite d’attacher le chien au tiers pour l’empêcher de fuguer. Mais comment fonctionne une clôture électrique anti-fugue ?

Le kit est constitué d’un fil antenne, d’un boitier émetteur, d’un boitier récepteur et d’un collier électrique à fixer sur le cou de l’animal de compagnie. Car en réalité, cette clôture anti-fugue est une barrière virtuelle et donc invisible. Le lien entre la clôture anti-fugue et le collier est assuré par un récepteur. Le prix d’une clôture anti-fugue avoisine les 200 euros.

Le maître du chat ou du chien devra délimiter lui-même le terrain que l’animal de compagnie sera autorisé à couvrir. Pour ce faire, il lui suffit d’enterrer l’émetteur et le fil antenne en circuit fermé sur le périmètre du jardin. Le collier électrique muni du récepteur fixé au cou de l’animal de compagnie reçoit les ondes émises par l’émetteur.

Le chien ou le chat peut se promener à loisir dans l’enceinte du périmètre. En revanche, quand l’animal de compagnie s’approche de la clôture anti-fugue, le collier émet un bip sonore puis envoie une décharge électrique si l’animal de compagnie continue de s’approcher. A priori, le chien et le chat associent la proximité avec la barrière virtuelle à une expérience désagréable, c’est ce que l’on appelle le renforcement négatif.

Quel est le rôle du collier anti-fugue ou collier de dressage dans l’éducation canine ?

Le collier anti-fugue chien est essentiellement utilisé pour les chiens et pour cause, les chats ne sont pas très à même de supporter un tel traitement. Ces colliers anti-fugue chien sans fil sont adaptés et donc réglables pour toutes les tailles de chien. Ils sont composés d’un boitier contenant une batterie et un récepteur radio fixé au collier ainsi que d’une télécommande. Ces dispositifs sont vendus entre 20 et 50 euros environ.

Ces colliers anti-fugue pour chien sont employés dans le dressage au rappel et par extension contre les fugues des chiens. Dans un premier temps lors des promenades, le collier est fixé au cou du chien qui est laissé libre de ses mouvements.

Quand le maître rappelle son chien, le chien doit revenir à l’appel. Dans le cas contraire le maître actionne la télécommande qui déclenche des stimuli sonores et/ou électriques. De même, le propriétaire peut actionner la télécommande s’il juge que le chien s’éloigne trop. Au fil des jours, le chien assimile l’éloignement de son maître à une expérience déplaisante pour ne pas dire douloureuse.

Si les grillages et les barrières anti-fugue peuvent être des solutions permanentes, ce n’est pas le cas des colliers anti-fugue qui doivent être absolument temporaires. Cela dit, les limites de tels dispositifs sont qu’ils utilisent le renforcement négatif. Ils sont en quelque sorte des inhibiteurs du comportement. Ils ont tous en commun de restreindre les mouvements des chiens ou des chats ce qui, à terme, peut entraîner d’énormes frustrations.

Les limites de ces systèmes anti-fugue

En admettant que la barrière anti-fugue ou le collier anti-fugue dysfonctionnent pour une raison ou pour une autre, le chien et le chat auront tôt fait de prendre leurs pattes à leur cou et de décamper sans se retourner. Mais ils n’auront rien appris de ce que l’on attend d’eux.

Par ailleurs, les impulsions électriques feraient réagir l'animal sans risque pour sa santé. Mais il apparaît que l'appréhension de stimulations électriques peut être à l’origine de troubles du comportement. Les déséquilibres psychologiques, l’agressivité, la léthargie ou bien encore les léchages compulsifs sont susceptibles de se manifester. Concernant le chat, il y a fort à parier qu’il ne puisse supporter ce genre de traitement et qu’il s’enfuit à la première occasion pour ne jamais revenir.

Pourquoi préférer le collier GPS ?

Le collier GPS pour chiens ou pour chats semblent être une alternative intéressante pour les animaux et rassurante pour les maîtres. Il existe différents colliers GPS pour animaux ; certains sont intégrés au collier, d’autres sont à fixer sur le collier de l’animal. Une seconde solution avantageuse car certains chiens et chats supportent mal le collier et préfèrent le port du harnais. Mais qu’est-ce qu’un GPS pour animaux ?

Qu'est-ce qu'un collier GPS pour chien ou chat ?

Le gps pour animaux est un boitier de petite taille et suffisamment léger pour ne pas gêner l’animal de compagnie. Il est conçu dans des matériaux résistants et bien évidemment étanche pour pouvoir suivre l’animal dans toutes ses pérégrinations. Il fonctionne le plus souvent avec une application smartphone, ce qui rend son utilisation extrêmement pratique et facile.

Il existe des gps avec et sans abonnement, cependant les gps avec abonnement sont incontestablement plus performants lorsqu’il s’agit de suivre un être vivant qui se déplace. Certains colliers gps sont d’ailleurs en mesure d’envoyer la position du chien ou du chat en temps réel (toutes les 10 secondes) et ce, sans limite de distance.

Le collier GPS comme collier d'éducation pour chien ou chat

Contrairement aux autres dispositifs, le collier gps ne va pas à l’encontre de l’éducation du chien ou du chat. En effet, il est tout à fait possible de remédier aux situations à l’origine des fugues tout en équipant l’animal de compagnie d’un collier gps. Certains GPS pour chats possèdent d’ailleurs un programme d’éducation qui s’apparente au conditionnement. Cela consiste à faire vibrer le collier gps depuis l’application du smartphone dès que le chat mange. Avec le temps, le chat associera la vibration du collier gps avec son repas. Quand le chat tarde à rentrer, il suffit de déclencher la vibration du collier pour le voir revenir.

Et en cas de fugue pendant l’apprentissage, le propriétaire de l’animal peut le suivre et le trouver très rapidement, s’épargnant l’angoisse de la perte et les désagréments que peuvent engendrer les fugues. Par ailleurs, si le chien ou le chat perdu est retrouvé par un tiers ou ramassé par la fourrière, le boitier gps est un indicateur non équivoque que le chien errant a en réalité un propriétaire. Un outil qui offre une chance de plus de retrouver son animal.

Quoi qu’il en soit, il est important de rappeler que pour sa sécurité un animal de compagnie doit être vacciné, identifié et stérilisé. En premier lieu, car la stérilisation d’un chien ou d’un chat est une option finalement peu coûteuse au regard des risques encourus et qui peut réellement venir à bout des fugues. Cela dit, si les fugues persistent, l’identification est une aide précieuse dans le processus de recherche de l’animal de compagnie, ce qui n’est pas négligeable. Faire l'éducation de votre animal peut participer à la diminution des fugues. Si vous avez des préjugés sur l'éducation canine et féline, pensez à tester vos connaissances à l'aide de notre quizz !

Enfin, si des solutions matérielles existent, il est important d’opter pour un dispositif durable non intrusif pour l’animal. Les options sont nombreuses, pourtant la caractérisation des causes de fugues associée au collier gps semble être un choix éclairé tant pour l’animal de compagnie que pour son maître. Découvrez les fonctionnalités des traceurs chien et chat et ne perdez plus votre animal !

Livraison gratuite Livraison gratuite
à partir de 79€ d'achat
Retrait en magasin Retrait en magasin
Paiement sécurisé Paiement sécurisé
besoin d’un conseil besoin d’un conseil?